rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-5
Créateurs

Rencontre avec Fredrika, créatrice de la Maison Sunberg

Courant février, Jessica et moi avons rencontré Fredrika pour une entrevue très intime, dans son appartement typiquement parisien du 16ème arrondissement.
Fredrika, c’est la femme extraordinaire et dotée d’une personnalité incroyablement riche qui se cache derrière les créations de la Maison Sunberg.

C’est grâce à son éducation franco-suédoise que Fredrika a le goût des belles choses. Après 30 années passées dans l’univers du textile, elle eu envie de se lancer pour créer une gamme complète et chic, d’une qualité irréprochable, digne des grands hôtels. Un véritable affront à notre société qui prône (de moins en moins d’ailleurs) le jetable. Du linge de maison durable, qui se relaye de génération en génération.

La Maison Sunberg a une double vocation : remettre la qualité au coeur de la fabrication du linge de maison, et améliorer les conditions de ceux qui y travaillent, en soutenant en particulier l’éducation des femmes.

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-8

Ce qui m’a séduit aussi, c’est l’honnêteté de Fredrika. Ses produits ne sont pas Made in France : toute la production et la fabrication se font au Pakistan. Pour quelles raisons ? Tout simplement par amour du pays mais surtout de ses matières premières de grande qualité. Le Pakistan est d’ailleurs le 4e producteur de coton derrière la Chine, l’Inde et les États-Unis !
En ce tournant vers ce pays, Fredrika joue la carte de l’ambition et décide de valoriser aussi bien le savoir-faire, que les Hommes qui en sont responsables.

De bonnes conditions de travail, une rémunération attractive : Fredrika veut que ses employées soient fières et motivées à l’idée de donner le meilleur d’elles-mêmes.
Elle est également très impliquée aux côtés de Malala, prix Nobel de la Paix en 2014, pour faire évoluer les mentalités, l’éducation et les droits des femmes pakistanaises. Sur chaque parure vendue, Fredrika s’engage à reverser une partie des bénéfices au Fonds Malala.

Il faut 8 heures de confection pour réaliser 5 parures Maison Sunberg, contre 100 parures dans les industries de marques.

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-5

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-6

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-3

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-2

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-1

rencontre-fredrika-creatrice-linge-luxe-maison-sunberg-FrenchyFancy-7

inspiration-interieur-salon-decoration-rose-FrenchyFancy-3
Décoration d'intérieur

La vie en rose

Autant le dire directement : je ne suis pas fan du rose. Je ne l’ai jamais été d’ailleurs, que cela soit pour la déco ou même pour les fringues. À la rigueur, un beau rouge à lèvres pour l’été mais c’est tout.
Cela dit, quand je suis tombée sur les images de cet intérieur, je dois dire que j’ai été charmé.

Aux murs, on découvre un rose poudré qui confère beaucoup de douceur à la pièce. Du jaune, du gris chiné, du noir et du cuivré interviennent par petites touches sur les luminaires, le mobilier et les objets déco. L’immense pièce de vie est en fait divisée en deux : un coin salon pour les parents et une aire de jeux pour les enfants. Mais le fait d’unifier les espaces avec une seule couleur donne l’impression d’une seule et même pièce.

Côté salon donc, une ambiance pleine de féminité et de charme.
Mon petit coup de coeur : le coin cosy installé près de la cheminée.

La vie en rose, une décoration d'intérieur pleine de douceur

Peindre les murs de son salon en rose poudré

Suspension cuivrée dans un salon

Côté enfants, on craque pour le bureau agrémenté de mini chaises Panton ♥ et pour la suspension cuivrée.
On aime également ce joli tepee, véritable cocon pour se raconter de belles histoires ou pour donner le thé à ses poupées.

Mini chaises Pantone pour les enfants

Aménager un tepee dans la chambre des enfants

Source